Sicile 

Tremblement de terre janvier 1968

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Sicile, avec au nord-ouest la Province de Trapani qui fut la plus touchée, la zone du séisme englobe des régions limitrophes des Provinces d'Agrigente et de Palerme.

La Province de Trapani avec dans la vallée du Belice les agglomérations de Gibellina, Salaparuta, Poggioreale, Santa Ninfa, Partanna, Salemi mais également Montevago dans la Province d'Agrigente.

Panorama de la région sinistrée vue de Montevago

Le 29 janvier 1968 soit 15 jours après le tremblement de terre, une équipe de journalistes du journal local "TELESTAR" embarquée sur un de nos H-34, prend ces photographies des cités les plus touchées par la catastrophe qui aura fait environ 130 morts.

Déchargement des lits de camp.

 

Le camp établi en urgence avec du matériel transporté grâce au pont aérien des hélicoptères entre la base de Trapani et le site sinistré.

Le Centre de Coordination Air a chargé le détachement français de distribuer médicaments, vivres, matériel de première nécessité, partout où l'étendue du désastre l'exigeait. Le commandant italien le Col Liverani qui dirigeait les opérations, a su utiliser le rythme rapide des équipes françaises; bientôt il les laissa libres d'organiser les transports directement avec la Croix-Rouge.  En 90 heures de vol, les H-34 du COTAM  ont apportés aux sinistrés 53 tonnes de matériel, évacué une centaine de personnes dont trente blessés dans des conditions parfois difficiles.

 

 

Le mercredi 24 janvier, l'état-major de l'Armée de l'Air italienne a reçu, à Rome, le détachement du COTAM au cours de son voyage de retour vers la France. Le général Fanello, sous-chef  d'état-major de l'aviation militaire italienne, a remercié les équipages pour l'aide qu'ils ont apportée aux populations siciliennes.

L'insigne du 2ème groupe italien de recherche en mer a été remis en souvenir au chef du détachement français le Cne Sallan.

 

Les équipages participant à cette mission étaient :  

- le capitaine Sallan pilote, chef des opérations; son adjoint le lieutenant Voinier pilote; l'adjudant Julia, mécanicien; Melle Benoist, convoyeuse; le sergent Vogel, radio. 

- les sergents-chefs Billard et Abert, pilotes; le sergent-chef Chevalier, mécanicien; Melle Bedos, convoyeuse; le sergent-chef Goislard, mécanicien.

- l'adjudant-chef Gourgues, pilote; le sergent-chef Vergnol, pilote; Melle Wuiart, convoyeuse; le sergent Ducress, mécanicien.

- l'adjudant Vallet, pilote; l'adjudant Ros, pilote; Melle Masson, convoyeuse; l'adjudant Rosia mécanicien.

"Dans la soirée du jeudi 1er février, les quatre hélicoptères H-34 de la base aérienne 725 sont rentrés au Bourget du Lac. 

 Le détachement mis en alerte le 18 janvier, a rejoint Trapani dans des délais exceptionnels, malgré des conditions météorologiques extrêmement défavorables. Une fois de plus, l'Escadron d'hélicoptères 02-068 "Maurienne" a pu démontrer la parfaite efficacité de son système d'alerte et la haute qualité opérationnelle de ses équipages, en intervenant à plus de 1500km de sa base de départ dès le lendemain du déclenchement de l'ordre d'alerte.

Les pilotes, mécaniciens et convoyeuses de l'air ont suscité l'admiration des autorités locales pour le courage, le dynamisme et l'enthousiasme avec lequel ils ont effectué les missions les plus délicates qui leur ont été confiées.

Interviewé à sa descente de l'appareil, le capitaine Sallan a souligné la chaleur de l'accueil reçu outre-Alpes, l'immensité des dégâts et l'efficacité des moyens de secours mis en service. Il rappela également que deux nouvelles secousses avaient été ressenties alors que les équipages étaient en opération.

En résumé, une mission accomplie dans le cadre d'une des plus nobles tâches de l'Armée de l'Air."

 

 

Extrait de Presse

Bernard Voinier (Documentation COTAM et presse locale) Gérard Finaltéri (Documents Internet)