Saint-Jean

 Grenoble

1964

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Encore une histoire d'O.V.N.I. ?...

 

Pas d'inquiétude, il est sous contrôle...

 

... Pourtant ce sont bien des petits hommes verts qui sont dessus !...

...Bon, ce "schmilblick" c'est une coupole qui doit-être installée au faîte du toit d'une église en construction.

Mais voici toute l'histoire...

A quartier nouveau... église nouvelle... 

Maurice Blanc Architecte, l'église Saint Jean l'Évangéliste a été construite d'avril 1963 à avril 1965, l'Abbé Robert Bournat étant curé et   Mgr André-Jacques Fougerat Evêque de Grenoble

 

 

Chaud devant !

J'crois qu'on est bien là...

Appuies un peu à gauche !

C'est bon, non ?

Ben non, elle est mal orientée...

...Et ce vent qui nous jette !...

Là je plonge !...

Whop, je dégage !...

Héliportage du 15 octobre 1964

L'équipage de l'escadron d'hélicoptères 2 / 68 "Maurienne"

Pilote CdB  : Ltt Voinier

Pilote          : S/Ltt Vernazobres

Mécanicien : Adc Orlic, Adj Lacou, Sgt Naujac

Durée de l'opération : Mise en place 1h05, "sling" 0h25

Coupole : Poids 1200kg, Diamètre 7m, Flèche 1,1m

Extraits du Rapport du Lieutenant Bernard Voinier 

"- Analyse des causes motivant le temps passé à la pose proprement dite de la coupole.

  - Mauvaise horizontalité de la coupole - quelques degrés - lors de sa présentation, pouvant être due:

   -a) à une répartition imparfaite du poids autour de l'axe de symétrie de la coupole.

   -b) à une légère différence de longueur des élingues.

   -c) à la dissymétrie de l'effet aérodynamique sur la coupole de la veine d'air du rotor principal déviée par un vent de cinq à sept nœuds.

  - Insuffisance des marges dans l'ajustage de la coupole sur son siège.

     Les marges de cinq centimètres prévues sur le rayon se sont avérées n'être que d'un centimètre entre toutes les surfaces.

 

 

  - Conclusion

Bien que cette mission, accomplie avec toutes les mesures souhaitables de sécurité, ait été préparée avec le plus grand soin, il faut en souligner la principale difficulté : la précision exigée était de l'ordre du centimètre, donc très difficilement réalisable si on tient compte de l'absence de repères visuels (hauteur d'exécution du "sling" : 35m) permettant habituellement au pilote de situer son appareil. Il convient d'insister d'une part, sur le retentissement psychologique d'une telle mission au niveau du secteur civil dû à une très large diffusion - par voie de presse, de radio, de télévision - du déroulement de la manœuvre, d'autre part sur la prise de conscience, chez les cadres civils, des possibilités multiples et de la rentabilité des hélicoptères de l'Armée de l'Air."

 

(Ci-contre de g. à d.) Henri Vernazobres et Bernard Voinier  interviewés par la presse locale

 

Mais l'histoire ne s'achève pas là...

1967

La charpente de l'église se déforme, il pleut à l'intérieur de l'édifice, la toiture se vrille et se tasse jusqu'à avoir 50 cm d'affaissement.

La charpente est constituée de planches en spirales collées entre elles, renforcées par un second réseau de planches mais spiralées en sens inverse; des panneaux de bois sont collés sous les voûtes. La couverture prévue au départ en tuiles a été réalisée en bardeaux d'asphalte plus légers. Les deux voûtes se vrillant en sens contraire, la dislocation s'amorce. La coupole se désolidarise légèrement des voûtes entraînant des infiltrations qui à leur tour décollent les panneaux de bois simplement fixés à la caséine...

 

 1977

On procède à son démantèlement.

 

 

Étapes de construction de la nouvelle église Saint Jean l'Évangéliste.

Des dates

1954 Acquisition du terrain
1955 Formation de la paroisse
1956 Messes célébrées dans une salle de cinéma.
1957 Chapelle provisoire dans un garage désaffecté.
1958 Premier appel pour l'édification de l'église St Jean
1959 Création de la Paroisse
1960 Projet d'église
1962 Permis de construire accordé
1963 Pose de la première pierre
1965 Bénédiction de l'église St Jean l'Évangéliste.
1967 Déformation du voile de toiture, fuites d'eaux
1977 Décision de la reconstruction
1979 Bénédiction de la seconde église

Remerciements au Relais St Jean , au Père Jacques Reydel Curé de la paroisse Jean XXIII et à M et Mme C. Touzain qui ont bien voulu nous assister gracieusement dans nos recherches.

copyright AHA 2005