Réunion préparatoire de l'A.G. 2004 à Francazal

 

P.Faroux,     E.Quatrelivre,     J-F.Germain,     M.Dupuis,     J.Pellereau,     G.Finaltéri,     P.Laverdure

Nous avons bien pensé à vous tous...

... Et le "gros" qui est derrière nous, vous raconte son histoire...

... Là je sortais d'une remise en forme à Marignane en 1970...

Je suis sorti d'usine en 1961 pour être affecté en AFN du 12/08/1961 au 28/07/1962 à la 23ème Escadre, EHL 11/23

De retour en France je me retrouve à la 22ème Escadre, d'où je suis envoyé trois mois plus tard aux ateliers de Sud Aviation pour mise au standard, de là, en pleine forme je suis affecté au GAM 56 le 14/06/1963.

J'entre en EMJ du 17/04/1968 au 09/09/1968 pour être dirigé vers Pau au 1/68 jusqu'au 05/06/1969. Ayant subi ma transformation en SAR, je suis affecté le 23/10/1970 à l'ELAS 1/44 à Solenzara.

Après un travail épuisant en Corse (...), je suis stocké à l'EAA 601 de Châteaudun du 02/04/1971 au 01/11/1971.

De là je ressort requinqué pour me retrouver dans mon ancienne unité, le 1/68 à Pau où je passe un peu plus de trois années "sympas" dans les Pyrénées, et le 1er mai 1975 une petite "thalasso" au 1/67 de Cazaux  jusqu'au 09/11/1975 et le lendemain je suis retiré du service et entreposé à nouveau à l'EAA 601 de Châteaudun.

Je suis réformé le 11/01/1980 après avoir effectué quelques 2000 heures de vol.

Dès mars 1980 on me fait l'honneur de m'exposer en statique sur la Base aérienne 725 de Chambéry et je suis restauré à partir de juillet 1981, en octobre 1983 je suis à nouveau exposé à l'entrée de la base sous le matricule "68 DI".

A la fermeture de la BA725 en 1985 on m'offre une dernière mission aérienne mais comme "Pax" à bord d'un Transall qui me dépose à la BA 101 de Toulouse-Francazal où je suis stationné durant un temps, devant l'entrée du bâtiment commandement du CIEH 00.341.

En juin 2002 je suis pomponné de frais (extérieurement seulement...) pour faire bonne figure à côté d'un autre ancien combattant, le Nord 2501 n° 208 et désormais nous trônons à l'entrée de la BA 101 pour accueillir nos admirateurs.

... Jusqu'à quand ?...  ( VOIR )