B.A. 217  Brétigny sur Orge     "Colonel Félix Brunet"

 

 

 

 

Hommage à Félix Brunet

 

 

5 décembre 2006, dans la froidure de ce beau matin, c'est une grande prise d'armes sur la base aérienne 217.
L'alignement des civils de l'ANORAA et l'ANSORAA est un peu approximatif, mais chacun a voulu participer à cette cérémonie importante. Les drapeaux de ces deux associations sont là.
Un petit vent balaie la place et nous engourdi traîtreusement. Certains sont en veste. Il leur faudra un petit moment pour se réchauffer.
Le commandant des troupes s'assure que tout est en place. Il accueille le colonel CHAUVET, commandant le BA 217, le général de corps aérien LABAYE, directeur central de la SIMMAD et le général (2S) de corps aérien LONGUET ancien commandant de la Force Aérienne de Combat (si mes souvenirs sont exacts). Les honneurs sont rendus au drapeau puis après que les généraux aient regagné leur place, c'est la revue des troupes.
Viennent ensuite les remises de décoration.
Le Colonel PILORGET, ancien président de l'ANORAA Essonne est fait commandeur de l'Ordre National du Mérite. Des officiers de l'EMAA sont faits Chevalier de l'ONM. Le Colonel JOUBERT de la SIMMAD reçoit la médaille de l'aéronautique.
Deux gerbes de fleurs sont déposées à la stèle avec la photo du Colonel Félix Brunet dont la base aérienne 217 porte le nom. L'une par le colonel commandant la base et l'autre conjointement par l'ANORAA et l'ANSORAA.
Les troupes défilent ensuite devant les autorités et les nouveaux décorés.
Ensuite, nous sommes conviés à un "pot" offert par la base. Le lieutenant-colonel CREPIN, commandant en second et adjoint forces de la BA217 souhaite la bienvenue à tous, félicite les récipiendaires et remercie les associations de leur présence active.
En sortant, Pierre Morisseau et Etienne Quatrelivre ont posé devant la stèle en regrettant d'une part que Norbert CLÉMENT et Bernard BOUCHÉ aient été obligé de partir et que, d'autre part, en toile de fond ce ne soit pas un H34 pour rappeler les hauts faits d'armes de "Félix".

 

 

Compte rendu de notre envoyé spécial Etienne Quatrelivre

(Reportage photographique du Sgt Cécile EYRAUD )