... 20° nord / 17° est...

Les aventuriers

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pelleriaux                         Robin     Blain        Cauvin      Petit-Lebrun

                   Cauvin                Brissonnet      Robin Pelleriaux Dubuffet         Blain

- Juillet 1968 - VILLACOUBLAY - Escadron 3 / 67 "Parisis"


- Mise en alerte pour une " MISSION " en principe de courte durée
(confidentielle ) , destination inconnue.....de nous...???


- Départ imminent pour huit d'entre- nous .
Pilotes . Cauvin . Dubuffet . B... . Pelleriaux
Mec. Av. Blain . Brissonnet .
Equip. Robin .
Radio Broch .
- Mise à jour immédiate de nos vaccinations . Compte tenu de leurs
spécificités . Pas de doute..... l' AFRIQUE .
- Blocage de 2 Alouettes II. pleins potentiels .
- Civières . Lot dépannage (pièces , huiles etc..)
- Matériels de démontage ( tête , mat , etc..) pour chargement
dans NORD 2501 .
- Lots de survie et notre petit BV . toujours prêt .

ATTENTE . Je pense 3 semaines , et .... un matin , le 27. 08
branle bas . TRANSAL posé au GLAM .
Sauts de puce avec les 2 Alou II. pliage des pales , chargement de
TOUT notre bazar ... Stand By......et
départ reporté au lendemain .
Retour à la " maison " . A peine arrivé 18 heures , un chauffeur à
ma porte !!! . Retour à l'escadron le BV .sous le bras ..
 

C' est parti!

- 27 .08 . BOUSFER   4 h 30 de vol arrivée de nuit .

- 28.08. après 12 h de vol   FORT LAMY  (N'Djamena)  7 h 40     étape presque "paradisiaque"

 

 

Et on fait demi tour, cap au nord...???...           - 29. 08 après 2 h de vol  FAYA LARGEAU    

Tout le monde descend . Nous remontons les
machines et sommes Ops. Et ATTENTE instructions.

On déplie les pales, on teste et on s'installe...

Après avoir longuement palabré, les négociations s'achèvent sur l'achat d'un poulet local,

les pauvres ont la vie dure et même après cuisson on le ressent très bien...

A "Faya" les notions de confort sont à revoir, seules les moustiquaires sont au "top"

 

Après un réveil difficile...

- 01 .09 Tout "redémonter" et ( pire ) pour chargement dans NORD 2501 . A l'époque le TRANSAL avion récent
n'était pas homologué pour un terrain comme celui qui nous attend dans le Tibesti...

Vent de sable !... Tout le monde à poil !...

Dubuffet                Cauvin                                    Broch      Brissonnet    Pelleriaux      Blain

- 01 .09 BARDAÏ   2 h

Déchargement et remontage...

Dans la série des Bronzés:

"les bronzés font du skid"...

 

 

Et ENFIN la MISSION définie!!!!


Permettre à l' Armée tchadienne après plusieurs échecs
(embuscades) d'atteindre AOZOU sans se faire étriper .

 

Tout est prêt et si nous allions en ville ?

...L'oasis de Bardaï

La ville... Le fort

Dans les faubourg, au premier plan, notre nouvel appartement...

L'entrée du fort

Gros plan sur le "PC-Hôtel"

"attaché case" ou "cases attachées" (?)

Des idées de balades...

La palmeraie

Et le "champ d'alouettes"...

Quelques activités hygiéniques:

Lessive

Coiffeur

Toilette

...

Quant à la restauration, on va même jusqu'à la réalisation d'un four en "dur" (sans permis de construire malgré la beauté du site)...

ou bien c'est très souvent la visite chez les voisins du

8ème RPIMA,

avant le retour aux activités professionnelles...

La mission commence sur la route d' AOZOU

Ouverture de piste avec l'intervention des Skyraiders en "straffing",

le feu à la végétation après leur passage

Bivouac avec la colonne tchadienne

Approche d'AOZOU  La palmeraie du bout du monde...

Poser à AOZOU

 

Et puis ce sont les EVASAN entre AOZOU et BARDAÏ

... dans le décor somptueux du Tibesti

... somptueux mais pas très engageant en cas de crash...

On ne peut pas quitter ces lieux sans admirer les superbes fresques murales

 

Avec le recul ,et par le petit bout de ma "lorgnette"  . Je vois cette mission , militaire certainement ,           mais aussi de  "bons offices"..... (voir aussi "Offrande pour la Paix")
Pas d'accrochage jusqu'à  AOZOU, des  EVS.,presque une trêve entre les deux "PARTIS" et....NOUS .
Pour peu de temps, la suite en témoigne par l'importance et la durée des événements .

Reportage et photographies Michel Blain