02 septembre 2010                         Villacoublay

 

 

 

B.A.107 "Sous-Lieutenant DORME"

 

 

 

 

 

 

Prise de commandement du colonel B. S.

 

 

 

 

Début en fanfare pour ce bel après-midi ensoleillé d'une mémorable journée où ont été principalement mis à l'honneur des hélicoptéristes, leurs unités et leurs machines.

Sous les ordres du Colonel P. commandant en second de la base, les troupes mises en place représentent les unités installées sur la B.A.107:

ETEC 00/065 "GAEL"

EAS 06/560 "Etampes"

CFCA 560 et personnels des unités de soutien

EH 03/067 "Parisis", mécaniciens et personnels administratifs

 

Drapeaux et fanions des unités d'hélicoptères de l'armée de l'air

De part et d'autre de la tribune officielle, les officiers et sous-officiers des unités présentes sur la base.

Escadrille aérosanitaire 06/560 "Etampes"

Compagnie de Fusiliers Commandos de l'air  560

Le drapeau de la Base aérienne 107

EH 03/067 "Parisis"

EAS 06/560 "Etampes"

CFCA 560

C'est ensuite l'arrivée des autorités civiles et militaires.

le général Jean-Paul Paloméros, chef d’état-major de l’armée de l’air.

Madame Valérie Pécresse, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Monsieur André Santini, député-maire d’Issy-les-Moulineaux.

 

Les honneurs au drapeau

 

Le général Jean-Paul Paloméros

et le colonel T. C. cdt la B.A.107, passent ensuite les troupes en revue...

 Un hommage à la parité...

Le salut aux drapeaux et fanions des unités d'hélicoptères

Après avoir salué les autorités présentes à la tribune,

la cérémonie de remise de décorations peut commencer.

Le GCA Joël Martel est fait commandeur de la Légion d’honneur.

Le GBA Jean-Luc Crochard est fait officier de la Légion d’honneur.

Le colonel G. G. est fait chevalier de la Légion d'honneur.

Le Lcl D. B.  est fait chevalier de la Légion d'honneur.

Le capitaine de vaisseau J. F. P.  est fait officier de l’ordre national du Mérite.

Sergent E. D. et Caporal M. G. reçoivent la médaille de la Défense nationale échelon "Bronze"

C'est maintenant la mise en place pour la cérémonie de remise des insignes de brevets

Réunis pour la première fois de l'Histoire, les drapeaux et fanions des unités d'hélicoptères de l'armée de l'air

ELA 53 ( Indochine ) EH 1/65  ( Indochine ) CIEH 0/341  "Maurienne"
EH 1/44  "Solenzara" EH 3/67  "Parisis" EH 5/67  "Alpilles"

Toutes les unités

n'ont pas pu être représentées,

reste que les présentes

partagent leur histoire

avec les héros du jour.

EH 3/22   ( Algérie )   EH 1/68  ( Pau )

et la réunion des 3 drapeaux historiques, DIH Chambéry, 2ème escadre Oran, 3ème escadre Boufarik/La Réghaïa


Le général Jean-Paul Paloméros, chef d’état-major de l’armée de l’air (CEMAA), a remis le brevet militaire de pilote d’hélicoptère n°001 au médecin général inspecteur Valérie André.

Pilote d’hélicoptère chevronné, elle totalise près de 4 200 heures de vol sans, paradoxalement, avoir détenu un brevet. À la fin des années 1940, quand elle a débuté sa carrière militaire, la profession était exclusivement masculine. Elle ne prévoyait pas de distinction pour les femmes.

 Pourtant, c’est bien une femme, Valérie André qui avait remis, en 1956, le premier brevet de pilote d’hélicoptère : le numéro 01. C’est donc symboliquement qu’elle a reçu des mains du CEMAA, le brevet militaire de pilote d’hélicoptère numéro 001.

Valérie André, née en 1922, est docteur en médecine. Elle est surtout la première femme militaire à atteindre le grade de général, en 1976, en tant que médecin général. En 1981, elle sera promue médecin général inspecteur. Elle est également membre fondateur de l’Académie nationale de l’air et de l’espace. Valérie André incarne l’image de l’héroïne de guerre. Elle totalise près de 500 missions de guerres accomplies en Indochine et en Algérie.

 

Les navigants en activité se sont cotisés pour offrir un brevet en or massif à celle qui incarne parfaitement le pilote d'hélicoptères, dans ses deux vocations:

"combattre et sauver"

Ensuite, les sergents-chefs M. C., A.-L. A. et M. D., infirmières militaires, se sont vues remettre avec fierté leurs brevets d’infirmières convoyeuses de l’armée de l’air.

Enfin, les troupes se remettent en place pour la cérémonie de prise de commandement de la base.

 
 
 

Dans le respect du symbole de cette journée exceptionnelle, c'est un hélicoptériste, le colonel B. S., qui prend le commandement de la base aérienne 107 . L'homme est un passionné d'histoire, et au sein de l'A.H.A. travaille avec deux coauteurs sur une histoire exhaustive des voilures tournantes dans l'armée de l'Air.

Entre autres unités, Villacoublay héberge l'EH 3.67 Parisis, en charge des mesures actives de sûreté aérienne (MASA), le groupement central des formations aériennes de la gendarmerie (GCFAG) et le prestigieux escadron de transport, d'entraînement et de calibration (ETEC), chargé du transport gouvernemental avec des Falcon (50/900/7X), A319 et Super Puma.

 Elle va également renforcer sa dimension interarmées, en accueillant de nouveaux services, comme le BEA-D Air (prévu pour 2012), ou la direction de la sécurité aéronautique d'Etat (DSAE) d'où Bertrand Sansu arrive, après avoir suivi les voilures tournantes à l'EMAA.

 

Passage du "témoin" entre le colonel T. C. et le colonel B. S.

Et B. S. prend le commandement des troupes.

Vient le moment des congratulations.

Et c'est la mise en place pour le défilé.

Remerciements pour la tenue des troupes et la qualité du programme musical.

 

M. André Santini, Mme Valérie Pécresse, Col B. S. , MGI Valérie André, CEMAA  Jean-Claude Paloméros.

"Le clou du spectacle"

 

Le drapeau de la 3ème escadre d'hélicoptères, le fanion de l'escadrille de liaisons aériennes 53 et le Col B. S.

Le Col T.C. remet l'insigne de la B.A.107 au Col B. S. à qui le CEMAA J-C. Paloméros prodigue ses encouragements pour ses nouvelles responsabilités.

Le général J-C. Paloméros retrace la carrière de Valérie André sur fond de diaporama

19h30 le cocktail dînatoire...

Après l'accueil chaleureux des invités sur le perron du mess officiers

entre autres échanges d'amabilités,

 on notera que "nos premières dames"

se laissent facilement

couvrir de fleurs...

Le macaron n'étant pas tout, il ne faut pas oublier le diplôme du brevet antidaté à novembre 1956...

Valérie André, très émue par cette journée de reconnaissance prononce un très beau discours de remerciements.

Extinction des feux...

Reportage photographique B.A.107